Commerce en ligne

Télécharger les données au format tableur

 

évolution du chiffre d'affaires des sites marchands en France

Source : Fevad, étude iCE, bilan e-commerce 2013, Fevad /KPMG.

Source : Fevad, étude iCE, bilan e-commerce 2013, Fevad /KPMG.

En 2013, le montant des ventes sur Internet est estimé à 51 milliards d'euros, progressant de 13,5 %  par rapport à 2012. Cette progression confirme la bonne tenue du commerce électronique en France malgré la dégradation du custom essay usa contexte économique. Cette croissance provient à la fois de l'augmentation du nombre d'acheteurs (+ 5 %) et de l'élargissement de l'offre avec la création de nouveaux sites marchands (+ 17 %) en 2013.

Les sites marchands vendent des biens ou des services grand public, des prestations liées au tourisme ou encore des biens ou need help writing a essay services destinés aux professionnels. Enfin, il faut souligner le dynamisme des ventes sur smartphones et sur tablettes numériques, dont le montant est passé de 400 millions d'euros en 2011 à un milliard d'euros en 2012.

Ainsi, de 2005 à 2013, le chiffre d'affaires du marché a été multiplié par 6 et le nombre de cyberacheteurs (qui atteint 33,8 millions en 2013) par 2,5.

 

évolution du nombre de sites marchands actifs en France
Source : Fevad - étude iCE - bilan e-commerce 2013, Fevad /KPMG.

Source : Fevad - étude iCE - bilan e-commerce 2013, Fevad /KPMG.

De 2005 à 2013, le nombre de sites marchands actifs a été multiplié par plus de 9. La forte création de nouveaux sites marchands se poursuit. Au cours des douze derniers mois (2013), le nombre de sites marchands recensés atteint 138 000, soit une augmentation de 17,4 % par rapport à l'an dernier.

Cet élargissement de l'offre permet de stimuler la demande à mesure qu'elle développe un univers de plus en plus concurrentiel. Les sites marchands actifs englobent des sites commercialisant des produits grand public (habillement-mode) ou des produits high tech-électroménagers, des services via des sites du « e-tourisme » ainsi que des sites de ventes aux professionnels.

 

Chiffre d'affaires des entreprises généré par le commerce électronique (Internet ou EDI)

En moyenne, la proportion de sociétés commerçant sous forme électronique demeure stable : durant l'année 2012, 14 % des sociétés d'au moins 10 personnes ont reçu des commandes via un site Web english essays online expansions ou une procédure de type EDI (échange de données informatisé).

En 2012, le montant des ventes via un système EDI s'est élevé à plus de 288 milliards d'euros, montant qui décline lentement. En revanche, les ventes via l'internet a généré plus de 111 milliards d'euros de chiffre d'affaires et progressent (95 milliards d'euros en 2011). Environ 42 % du montant des ventes via l'internet concernent les consommateurs finaux (BtoC) et 58 % du montant des ventes concernent les autres entreprises ou les administrations (BtoB et BtoG).

Nota : le chiffrage des ventes en ligne porte sur les données de l'année précédant l'enquête. Unité : pourcentage du chiffre d'affaires. Champ : entreprises d'au moins 10 salariés hors sociétés agricoles, financières et d'assurance.  Source : Eurostat, enquêtes communautaires sur l'usage des TIC et le commerce électronique, 2013.

Nota : le chiffrage des ventes en ligne porte sur les données de l'année précédant l'enquête.
Unité : pourcentage du chiffre d'affaires.
Champ : entreprises d'au moins 10 salariés hors sociétés agricoles, financières et d'assurance.
Source : Eurostat, enquêtes communautaires sur l'usage des TIC et le commerce électronique, 2013.

 

Part du chiffre d'affaires des entreprises réalisée par le commerce électronique (Internet et EDI)
Nota : le chiffrage des ventes en ligne porte sur les données de l'année précédant l'enquête. Unité : pourcentage du chiffre d'affaires. Champ : entreprises d'au moins 10 salariés hors sociétés agricoles, financières et d'assurance.  Source : Eurostat, enquêtes communautaires sur l'usage des TIC et le commerce électronique, 2013.

Nota : le chiffrage des ventes en ligne porte sur les données de l'année précédant l'enquête.
Unité : pourcentage du chiffre d'affaires.
Champ : entreprises d'au moins 10 salariés hors sociétés agricoles, financières et d'assurance.
Source : Eurostat, enquêtes communautaires sur l'usage des TIC et le commerce électronique, 2013.

En 2012, avec 14 % du chiffre d'affaires réalisés par le commerce électronique (Internet et EDI), la France perd du terrain par rapport à la moyenne de l'UE, qui progresse de un point (15 %). La France se situe au 10e rang dans l'UE 28. Elle est précédée par la République tchèque (1e place), l'Irlande (3e), la Suède (4e) pour l'importance du chiffre d'affaires des ventes en ligne, précédant notamment le Royaume-Uni (6e) et l'Allemagne (8e).

Dans la plupart des pays, le poids des ventes via des messages de type EDI reste prépondérant. Le poids des ventes via un site Web est plus prononcé dans certains pays comme l'Irlande, la Finlande et la Suède.

 

 

Montant des achats des entreprises effectués par voie électronique
Nota : le chiffrage des achats en ligne porte sur les données de l'année précédant l'enquête. Unité : en milliards d'euros. Champ : sociétés d'au moins 10 personnes occupées hors sociétés agricoles, financières et d'assurance.  Source : Eurostat, enquêtes communautaires sur l'usage  des TIC et le commerce électronique, 2013.

Nota : le chiffrage des achats en ligne porte sur les données de l'année précédant l'enquête.
Unité : en milliards d'euros.
Champ : sociétés d'au moins 10 personnes occupées hors sociétés agricoles, financières et d'assurance.
Source : Eurostat, enquêtes communautaires sur l'usage des TIC et le commerce électronique, 2013.

En 2012, le montant des achats réalisés par voie électronique (Internet et/ou EDI) par les sociétés d'au moins 10 salariés s'élève à 360 milliards d'euros en 2012. Il est à souligner que 79 % du montant des achats (285 milliards d'euros) sont effectués via des messages de type EDI et seulement 21 % des dépenses d'achats proviennent des achats réalisés via l'internet (75 milliards d'euros). Par ailleurs, il est à souligner que le montant des achats en ligne des secteurs de l'industrie (35 %) et du commerce (28 %) représente plus de la moitié du montant des achats en ligne.