71 % des salariés utilisent l'informatique dans leur travail en 2013

Les résultats de l'enquête sur les conditions de travail des salariés, réalisée tous les sept ans par la direction de l'Animation de la recherche, des études et des Statistiques (Dares), montrent que l'usage de l'informatique dans le travail poursuit sa progression à un rythme rapide.

71 % des salariés utilisent l'informatique dans leur travail en 2013, contre 60 % en 2005 et 51 % en 1998. Alors que plus de 90 % des cadres, des professions intermédiaires ou des employés administratifs utilisent l'informatique, celle-ci a surtout progressé parmi les employés de commerce et de services. Dans cette enquête, les équipements ou usages recensés sont un ordinateur fixe, un ordinateur portable, une boîte à lettres électronique professionnelle, Internet, un intranet ou un accès au système informatique de l'établissement depuis l'extérieur.

La moitié des salariés utilisent désormais Internet pour leur activité professionnelle : cet usage s'est généralisé parmi les cadres, les professions intermédiaires et les employés administratifs.

DARES - Informatique et salariés 2014

Source : Dares.

 

L'usage de l'ordinateur portable progresse : 24 % des salariés en utilisent désormais un dans le cadre de leur travail. Il reste toutefois une marque de distinction attachée à la catégorie socioprofessionnelle : 61 % des cadres en utilisent, contre 12 % des employés administratifs ou encore 3 % des ouvriers non qualifiés.

Le téléphone portable est lui aussi fréquemment utilisé par les cadres mais son usage progresse très fortement chez les ouvriers qualifiés et les employés de commerce et de services.

Les femmes salariées, plus nombreuses dans les catégories socioprofessionnelles d'employés, utilisent plus souvent l'informatique dans leur travail que les hommes, et 54 % d'entre elles utilisent Internet contre
48 % des hommes. Au contraire, ordinateur et téléphone portables sont plus fréquemment utilisés academic writing help par les hommes salariés, qui sont plus nombreux parmi les cadres.

 

Source : Dares analyses - Conditions de travail, juillet 2014, n°049.