Site archivé au 31 décembre 2013
Envoyer à un ami... Imprimer
Un meilleur équilibre de vie

You need flash plugin to view this animation, you can download it here.

« J'aime mon travail, mes enfants, mon cours de chant et toute la journée, je cours pour passer de l’un à l’autre… J'ai toujours l'impression de manquer de temps et de négliger ma famille et mes activités préférées. »

Dans le monde complexe où l’on vit, nous jouons de multiples rôles. On passe du travailleur sérieux et professionnel au père de famille tendre et avisé ou encore au copain détendu et drôle.
Un peu comme des équilibristes, nous sommes à la recherche d'un juste milieu entre notre vie personnelle et notre vie professionnelle. Partagés entre les demandes diverses, les responsabilités, les urgences et les sollicitations que nous offre la vie moderne, nous avons souvent la sensation de manquer de temps pour ce qui est vraiment important.
 

Dès lors, comment ne pas s’interroger sur une société qui « balance » entre le rôle fondamental du travail pour la reconnaissance de chacun et l’importance de l’individu qui souhaite privilégier sa famille et ses activités extra-professionnelles ?
 

Nous sommes tous des équilibristes des temps modernes !

 

Cet équilibre vie professionnelle-vie privée s’articule et se gère la plupart du temps au sein de la sphère familiale où les parents organisent leur journée selon leurs possibilités et leur emploi du temps.
De plus en plus souvent pourtant, les employeurs prennent une part active dans l’organisation du quotidien de leurs salariés. Le « work life balancing » étant un sujet de société, ils participent à ce nouvel équilibre, déterminant pour le bien-être des salariés. Parce qu’aider les salariés dans l’organisation de leurs tâches ménagères et quotidiennes, c’est aussi un gain de temps qui leur permettra de dégager du temps pour l’entreprise et qui les rendra certainement plus sereins sur leur lieu de travail.
 

De nombreux articles, régulièrement publiés dans la presse, vantent les entreprises qui facilitent le quotidien de leurs salariés et les aident à trouver une solution de garde pour leur enfant ou leur proposent des services de formation à l’informatique, par exemple.
 

Ces réflexions sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée sont-elles vraiment du ressort et de la responsabilité de l’entreprise ? Les employeurs et les DRH ne font-ils pas fausse route en empiétant sur le domaine du libre choix individuel et de l’organisation propre à chacun ?
 

Comment ne pas s’interroger sur l’intérêt ou l’opportunisme des entreprises toujours à la recherche d’arguments pour recruter et garder leurs talents ? Et, d’ailleurs, à quel titre les entreprises se préoccuperaient-elles du bien-être extra-professionnel de leurs salariés ? Ces pratiques, à l’origine plutôt anglo-saxonnes, ont-elles un sens dans toutes les cultures, dans tous les secteurs d’activité et à tous les moments de la vie professionnelle ?

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée représente désormais un enjeu de développement personnel pour les individus et un enjeu stratégique pour les organisations. Et les services à la personne sont là pour faire le lien et pour répondre à ces différents enjeux.
 
 

Quels sont les services à la personne permettant de favoriser l’équilibre vie privée – vie professionnelle ?

Comment mon employeur peut-il favoriser cet équilibre ?